S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Comment connaître la nature de ses sentiments ?
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Répondre au sujet    blabla-rencontre Index du Forum » ESPACE DETENTE » Le coin des CELIBATAIRES Sujet précédent
Sujet suivant

Comment connaître la nature de ses sentiments ?
Auteur Message
SuperKaribou
blabla-précoce
blabla-précoce

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 210
Localisation: Dpt 83

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Sujet interessant ... simple et complexe à la fois ...

Simple ... car il est si simple d'aimer, de communiquer son amour, de le faire savoir, de le crier sur les toits, d'en extraire la force de vie que ça procure ... la sereinité que cela apporte à l'esprit et au corps, vivre avec le coeur ... c'est si peu concret et si intensse en même temps ...

Compliqué ... car le cerveau est la, ce cerveau qui se fait poser tant de questions, tant de questions, aux quelles bien souvent on a pas de réponse car grace à ce dernier, la confiance qu'on peux accorder, le retour et le reflet des expériences passés font que les êtres humains se mettent des barrières automatiquement avant même peut'être d'éprouver des sentiements et de commencer les choses ... barrières qui, par définition ne demande qu'à être franchies bien sur, c'est le but de la vie ... tomber, se relever, marcher et rester le plus longtemps debout possible ...

Ce n'est pas en partant négativement qu'on avanceras dans le bon sens !!!

Malheuresement, pour cela, il faut avoir une force de caractère, une lucidité, un recul sur son corps, son esprit et soit même ...

Ce recul, permettras peut'être de prendre en compte que l'amour ne tient qu'à un fils, que s'il faut 10 bonnes actions pour construire une voie pour aller dans le bon sens, une mauvaise peux tout gacher ... un peu comme un jeux de dominos ou l'ont met des heures à tout mettre en place et ou un seul mouvement met à mal tout ce qui à été accomplis ... mais tout ce que je peux dire, c'est que cet équilibre à atteindre n'est pas quelque chose d'insurmontable, ni très coûteux ... le simple fait de maintenir un tas de petites attentions quotidiennes peuvent compenser cette difficulté !!!


En ce qui me concerne, je suis quelqu'un qui veux et qui sait aller de l'avant ... je part d'un principe simple, des claques ont en as tous eu, mais chaque nouvelle personnes rencontrées est différente, ne pas oublier le passer c'est une évidence, mais garder 5% des mauvais moment dans sa tête pour ne pas recommettre les mêmes erreurs ne doivent pas venir s'interposer dans la construction du jeu de dominos ....

Des valeurs simples sont à mettre en place pour concerver cette ligne de conduite :
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre
- communiquer un maximum

_________________
29/09/2007 08:25:46
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

29/09/2007 08:25:46
Scream'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 1 301
Localisation: Nordschleife

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Quand tu écris au crayon, prends plutôt du HB que du 2H...

_________________


"Avant que de se jeter dans le péril, il faut le prévoir et le craindre ; mais quand on y est, il ne reste plus qu’à le mépriser." - (Fénelon)
29/09/2007 08:36:46
SuperKaribou
blabla-précoce
blabla-précoce

Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2007
Messages: 210
Localisation: Dpt 83

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Scream' a écrit:
Quand tu écris au crayon, prends plutôt du HB que du 2H...


Et si j'veux pas, tu va faire quoi ?

Me tirer les cheveux ??? Laughing Laughing Laughing

_________________
30/09/2007 18:31:35
mdf7
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 918

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
SuperKaribou a écrit:
Sujet interessant ... simple et complexe à la fois ...

Simple ... car il est si simple d'aimer, de communiquer son amour, de le faire savoir, de le crier sur les toits, d'en extraire la force de vie que ça procure ... la sereinité que cela apporte à l'esprit et au corps, vivre avec le coeur ... c'est si peu concret et si intensse en même temps ...

Compliqué ... car le cerveau est la, ce cerveau qui se fait poser tant de questions, tant de questions, aux quelles bien souvent on a pas de réponse car grace à ce dernier, la confiance qu'on peux accorder, le retour et le reflet des expériences passés font que les êtres humains se mettent des barrières automatiquement avant même peut'être d'éprouver des sentiements et de commencer les choses ... barrières qui, par définition ne demande qu'à être franchies bien sur, c'est le but de la vie ... tomber, se relever, marcher et rester le plus longtemps debout possible ...

Ce n'est pas en partant négativement qu'on avanceras dans le bon sens !!!

Malheuresement, pour cela, il faut avoir une force de caractère, une lucidité, un recul sur son corps, son esprit et soit même ...

Ce recul, permettras peut'être de prendre en compte que l'amour ne tient qu'à un fils, que s'il faut 10 bonnes actions pour construire une voie pour aller dans le bon sens, une mauvaise peux tout gacher ... un peu comme un jeux de dominos ou l'ont met des heures à tout mettre en place et ou un seul mouvement met à mal tout ce qui à été accomplis ... mais tout ce que je peux dire, c'est que cet équilibre à atteindre n'est pas quelque chose d'insurmontable, ni très coûteux ... le simple fait de maintenir un tas de petites attentions quotidiennes peuvent compenser cette difficulté !!!

Des valeurs simples sont à mettre en place pour concerver cette ligne de conduite :
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre
- communiquer un maximum


Vision que je qualifierais de très réaliste et très juste, l'analogie aux dominos est bien pensé (bien qu'à mon sens ça s'approche plus de la construction d'un château de carte).



Je sais que dans mon cas je n'arrive pas à prendre suffisament de recul, et je sais que je n'ai pas suffisament de force de caractère et encore moins de lucidité pour accepter les sentiments que je peux éprouvé, et celà depuis toujours. A chaque fois que j'ai commencé à éprouver des sentiments pour une demoiselle, j'ai toujours cherché à cacher ces sentiments, à les refouler. Et je ne peux m'empêcher de faire cela, même encore aujourd'hui, où mon esprit est tourmenté par l'image d'une jeune femme, que j'aimerais revoir et mieu connaître, mais mon esprit et ma façon de vivre me dictent plus de ne plus entrer en contact avec elle, et ce par n'importe quel biais.
Je ne sais pas quelle est la vrai nature des sentiments que je peux avoir actuellement, je ne sais pas si c'est de l'affection amicale, ou bien des sentiments qui risquent de devenir bien plus fort. Et pourtant je ne la connais que très peu, je ne l'ai vue, cotoyée qu'une fois, et très peu parler avec elle.

Voilà pourquoi je définit, en ce qui me concerne, les sentiments amicaux / amoureux comme des tortures et tourmants.
08/10/2007 15:13:16
blabla-lou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2007
Messages: 1 053
Localisation: 94

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
mdf7 a écrit:
SuperKaribou a écrit:
Sujet interessant ... simple et complexe à la fois ...

Simple ... car il est si simple d'aimer, de communiquer son amour, de le faire savoir, de le crier sur les toits, d'en extraire la force de vie que ça procure ... la sereinité que cela apporte à l'esprit et au corps, vivre avec le coeur ... c'est si peu concret et si intensse en même temps ...

Compliqué ... car le cerveau est la, ce cerveau qui se fait poser tant de questions, tant de questions, aux quelles bien souvent on a pas de réponse car grace à ce dernier, la confiance qu'on peux accorder, le retour et le reflet des expériences passés font que les êtres humains se mettent des barrières automatiquement avant même peut'être d'éprouver des sentiements et de commencer les choses ... barrières qui, par définition ne demande qu'à être franchies bien sur, c'est le but de la vie ... tomber, se relever, marcher et rester le plus longtemps debout possible ...

Ce n'est pas en partant négativement qu'on avanceras dans le bon sens !!!

Malheuresement, pour cela, il faut avoir une force de caractère, une lucidité, un recul sur son corps, son esprit et soit même ...

Ce recul, permettras peut'être de prendre en compte que l'amour ne tient qu'à un fils, que s'il faut 10 bonnes actions pour construire une voie pour aller dans le bon sens, une mauvaise peux tout gacher ... un peu comme un jeux de dominos ou l'ont met des heures à tout mettre en place et ou un seul mouvement met à mal tout ce qui à été accomplis ... mais tout ce que je peux dire, c'est que cet équilibre à atteindre n'est pas quelque chose d'insurmontable, ni très coûteux ... le simple fait de maintenir un tas de petites attentions quotidiennes peuvent compenser cette difficulté !!!

Des valeurs simples sont à mettre en place pour concerver cette ligne de conduite :
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre
- communiquer un maximum


Vision que je qualifierais de très réaliste et très juste, l'analogie aux dominos est bien pensé (bien qu'à mon sens ça s'approche plus de la construction d'un château de carte).



Je sais que dans mon cas je n'arrive pas à prendre suffisament de recul, et je sais que je n'ai pas suffisament de force de caractère et encore moins de lucidité pour accepter les sentiments que je peux éprouvé, et celà depuis toujours. A chaque fois que j'ai commencé à éprouver des sentiments pour une demoiselle, j'ai toujours cherché à cacher ces sentiments, à les refouler. Et je ne peux m'empêcher de faire cela, même encore aujourd'hui, où mon esprit est tourmenté par l'image d'une jeune femme, que j'aimerais revoir et mieu connaître, mais mon esprit et ma façon de vivre me dictent plus de ne plus entrer en contact avec elle, et ce par n'importe quel biais.
Je ne sais pas quelle est la vrai nature des sentiments que je peux avoir actuellement, je ne sais pas si c'est de l'affection amicale, ou bien des sentiments qui risquent de devenir bien plus fort. Et pourtant je ne la connais que très peu, je ne l'ai vue, cotoyée qu'une fois, et très peu parler avec elle.

Voilà pourquoi je définit, en ce qui me concerne, les sentiments amicaux / amoureux comme des tortures et tourmants.


Je dirai que sa vision est plutôt optimiste que réaliste ... même s'il tente de montrer le paradoxe du sentiment amoureux... même s'il évoque la comparaison avec les dominos.

Preuve en est : les mots ou expressions que j'ai mis en gras.

Et pour ça :

Citation:
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
Même si le respect réside dans le couple, celui qui s'éloigne ou quitte sera forcément vu comme celui qui n'a pas de respect en l'amour de l'autre ou en sa personne.

Citation:
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
Même si on ne ment pas, la jalousie dans le couple amoureux existe à différents degrès, et ce sentiment veut que la moindre omissions ou les silences deviennent suspects, tout dépend alors de l'interprétation de l'autre. Tout dépend du degrès de jalousie et surtout de la confiance portée en l'autre, ce n'est pas parce qu'on se raconte absolument tout qu'on se sent bien dans un couple > étouffement et à l'inverse, ce n'est pas parce qu'on ne se dit pas tout qu'on cache des tromperies ou des bassesses ! C'est là que réside le degrès de confiance. Sinon où va t-on si on doit systématiquement donné un compte-rendu de soirée avec des potes ou autre...

Citation:
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre

Tout dépend de comment chacun conçoit dans le couple la représentation de l'Amour, certains sont démonstratifs, d'autres très câlins, d'autres beaucoup moins et si deux individus n'agissent pas dans le même sens, souvent c'est le clash ou l'incompréhension. Celui qui est très démonstratifs ne comprendra pas du tout la distance de l'autre > Me trompe-t-il (elle)? ou à l'inverse Me laissera-t-il (elle) respirer un peu ?

Citation:
- communiquer un maximum
Même si la communication est optimale entre les individus, souvent chacun aime à entendre ce qu'il veut, et parfois certains sont obnubilés par leurs visions ou son tétus, bref, il n'y a rien de simple dans la communication même en amitié, parfois la franchise blesse, et parfois les mièvreries dérangent... communiquer certes, mais maximum? je ne suis pas si sûre... où peut alors résider le jardin secret de chacun qui permet souvent de s'auto-critiquer et se construire sans forcément l'avis des autres, et de construire son couple?

Certes, il faut du respect, de la communication, de l'honneté, des ressentis en Amour; mais dans l'absolu l'amour c'est avant tout de la confiance, c'est croire de manière spontanée, morale, affective en l'autre, c'est le fait que l'on soit incapable d'imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence.

C'est peut être naif mais c'est bien mieux que d'émettre des suspicions ou des reproches parce que l'autre ne dit pas tout, ou ne partage pas tout.

L'Amour, c'est une attirance, affective ou physique, qu'en raison d'une certaine affinité, un être éprouve pour un autre être, auquel il est uni ou qu'il cherche à s'unir par un lien généralement étroit.

L'Amour, c'est une union, une adéquation, et non une fusion, car au moindre écart dans une fusion, c'est le clash. L'équilibre est là, non dans l'excès mais dans le bien-être d'une relation, rien n'est acquis, il s'agit sans cesse d'une adaptation, et d'une compréhension de l'autre même si le rapport aux sentiments est différent.

L'Amour se construit au fil du temps, rien n'est acquis, c'est un travail, il faut avancer, mais doucement sans précipitation. Contrairement à ce qu'on peut croire, ce n'est pas se poser des barrières, c'est simplement évité les désillusions et surtout c'est apprendre à connaitre l'autre. Les expériences passées ont parfois une influence négative comme beaucoup peuvent le penser, mais parfois, elles permettent de ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs. Elles engendrent souvent cette "peur" d'aimer, c'est alors à l'autre aussi d'aider cette personne craintive d'avancer en lui tendant la main et non, en lui faisant des reproches, si tout ne va pas comme elle le souhaite. C'est un travail qu'on doit faire seul et à deux également. C'est là où on se rend compte qu'on aime et qu'on est aimé, et que ce sentiment amoureux bien que paradoxal dans son accomplissement est une union de pensée et de ressenti

L'Amour c'est accepté l'autre tel(le) qu'il(elle) est et non tel(le) qu'on voudrait qu'il(elle) soit, et c'est s'accepter aussi en tant qu'individu capable d'aimer. C'est avoir confiance en l'autre et en soi-même, c'est un travail au niveau du couple et sur soi, l'Amour c'est plus que complexe mais agréable à vivre une fois le chemin parcouru.

Voilà ma vision personnelle à ce sujet.

_________________
"La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter." Mère Teresa
08/10/2007 17:07:01
Errances
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 470

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
blabla-lou a écrit:


Je dirai que sa vision est plutôt optimiste que réaliste ... même s'il tente de montrer le paradoxe du sentiment amoureux... même s'il évoque la comparaison avec les dominos.

Preuve en est : les mots ou expressions que j'ai mis en gras.

Et pour ça :

Citation:
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
Même si le respect réside dans le couple, celui qui s'éloigne ou quitte sera forcément vu comme celui qui n'a pas de respect en l'amour de l'autre ou en sa personne.

Citation:
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
Même si on ne ment pas, la jalousie dans le couple amoureux existe à différents degrès, et ce sentiment veut que la moindre omissions ou les silences deviennent suspects, tout dépend alors de l'interprétation de l'autre. Tout dépend du degrès de jalousie et surtout de la confiance portée en l'autre, ce n'est pas parce qu'on se raconte absolument tout qu'on se sent bien dans un couple > étouffement et à l'inverse, ce n'est pas parce qu'on ne se dit pas tout qu'on cache des tromperies ou des bassesses ! C'est là que réside le degrès de confiance. Sinon où va t-on si on doit systématiquement donné un compte-rendu de soirée avec des potes ou autre...

Citation:
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre

Tout dépend de comment chacun conçoit dans le couple la représentation de l'Amour, certains sont démonstratifs, d'autres très câlins, d'autres beaucoup moins et si deux individus n'agissent pas dans le même sens, souvent c'est le clash ou l'incompréhension. Celui qui est très démonstratifs ne comprendra pas du tout la distance de l'autre > Me trompe-t-il (elle)? ou à l'inverse Me laissera-t-il (elle) respirer un peu ?

Citation:
- communiquer un maximum
Même si la communication est optimale entre les individus, souvent chacun aime à entendre ce qu'il veut, et parfois certains sont obnubilés par leurs visions ou son tétus, bref, il n'y a rien de simple dans la communication même en amitié, parfois la franchise blesse, et parfois les mièvreries dérangent... communiquer certes, mais maximum? je ne suis pas si sûre... où peut alors résider le jardin secret de chacun qui permet souvent de s'auto-critiquer et se construire sans forcément l'avis des autres, et de construire son couple?

Certes, il faut du respect, de la communication, de l'honneté, des ressentis en Amour; mais dans l'absolu l'amour c'est avant tout de la confiance, c'est croire de manière spontanée, morale, affective en l'autre, c'est le fait que l'on soit incapable d'imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence.

C'est peut être naif mais c'est bien mieux que d'émettre des suspicions ou des reproches parce que l'autre ne dit pas tout, ou ne partage pas tout.

L'Amour, c'est une attirance, affective ou physique, qu'en raison d'une certaine affinité, un être éprouve pour un autre être, auquel il est uni ou qu'il cherche à s'unir par un lien généralement étroit.

L'Amour, c'est une union, une adéquation, et non une fusion, car au moindre écart dans une fusion, c'est le clash. L'équilibre est là, non dans l'excès mais dans le bien-être d'une relation, rien n'est acquis, il s'agit sans cesse d'une adaptation, et d'une compréhension de l'autre même si le rapport aux sentiments est différent.

L'Amour se construit au fil du temps, rien n'est acquis, c'est un travail, il faut avancer, mais doucement sans précipitation. Contrairement à ce qu'on peut croire, ce n'est pas se poser des barrières, c'est simplement évité les désillusions et surtout c'est apprendre à connaitre l'autre. Les expériences passées ont parfois une influence négative comme beaucoup peuvent le penser, mais parfois, elles permettent de ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs. Elles engendrent souvent cette "peur" d'aimer, c'est alors à l'autre aussi d'aider cette personne craintive d'avancer en lui tendant la main et non, en lui faisant des reproches, si tout ne va pas comme elle le souhaite. C'est un travail qu'on doit faire seul et à deux également. C'est là où on se rend compte qu'on aime et qu'on est aimé, et que ce sentiment amoureux bien que paradoxal dans son accomplissement est une union de pensée et de ressenti

L'Amour c'est accepté l'autre tel(le) qu'il(elle) est et non tel(le) qu'on voudrait qu'il(elle) soit, et c'est s'accepter aussi en tant qu'individu capable d'aimer. C'est avoir confiance en l'autre et en soi-même, c'est un travail au niveau du couple et sur soi, l'Amour c'est plus que complexe mais agréable à vivre une fois le chemin parcouru.

Voilà ma vision personnelle à ce sujet.



Difficile de faire mieux ou de reprendre le sujet. Beaucoup de vérité...

Sur les silences de "l'autre", ce n'est pas aisé de ne pas interpréter, dans un sens ou l'autre, lorsque l'on rentre en relation avec quelqu'un ou quelqu'une. Faut-il insister ? Quitte à se montrer "lourd"... Faut-il laisser couler ? Quitte à ce que la personne en face interprête cela comme un "abandon"...

Les moyens de communication aujourd'hui permette à un couple d'entretenir un contact quel que soit la distance qui les sépare.

Pour autant, il y a de plus en plus de célibataires... Qu'est-ce qui fait que nous ne nous rencontrons plus, nous les "humains" ? (perso j'ai pas la réponse)

Sommes-nous encore capable de partir à l'"aventure" (dans le sens le plus noble du terme aventure) de la découverte de l'autre comme partir à l'aventure d'une terre nouvelle à explorer. Une terre dont jamais nous ne parviendrons à faire le tour car à chaque jour une nouvelle découverte nous aurons si nous avons la patience et le courage de persévérer dans cette exploration sans fin. Que de trésors à découvrir. Et surtout ne pas s'arrêter à la première faille... En faire le tour car de l'autre côté c'est un paysage sans commune mesure qui s'offrira à nos yeux.

Si l'amour se donne, il faut aussi savoir accepter de le recevoir. Puisque nous sommes tous différents, tous différents dans nos passés, nos "histoires", nous tous différents dans notre façons de recevoir et de donner. Le tout, c'est qu'aucun des deux ne se sente lésé.

Et puis, il faut aussi, parler, discuter, échanger, partager, voire demander des explications car parfois, nous ne comprenons pas de la même façon des mots parfois simple. Et cela, quelque soit le temps depuis lequel nous sommes dans une relation.


J'ai toujours espoir...
10/10/2007 18:18:23
blabla-lou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2007
Messages: 1 053
Localisation: 94

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Parfois on explique encore & toujours, parfois on se répète et on insiste, mais l'autre parfois trop borné ne l'entend toujours pas ...

Je pense que personne n'a réellement de réponse, seulement des interprétations tirées des expériences passées ...

_________________
"La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter." Mère Teresa
10/10/2007 22:08:27
Faz
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2007
Messages: 109
Localisation: Belgique

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Errances a écrit:
Pour autant, il y a de plus en plus de célibataires... Qu'est-ce qui fait que nous ne nous rencontrons plus, nous les "humains" ? (perso j'ai pas la réponse)



La confiance, chose qui existe de - en - par chez nous...
10/10/2007 22:46:54
Scream'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 1 301
Localisation: Nordschleife

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
La confiance est en effet une denrée de plus en plus rare de nos jours... Neutral

Pour moi la confiance ce n'est pas "ne rien dire en face mais se poser plein de questions dans son coin", c'est au contraire ne pas se poser de questions.
Pourquoi se demander si l'élu de notre coeur fait ceci ou celà si on est vraiment convaincu de pouvoir lui accorder une confiance aveugle ??
Pourquoi poser des questions style "qu'est-ce que tu fais ? t'es avec qui ?" si la réponse n'a pas d'importance ??

Pour moi la VRAIE confiance c'est de savoir se laisser assez de liberté l'un à l'autre, c'est se dire qu'il n'est pas obligatoire d'avoir des nouvelles "en temps réel" car l'Autre pense à nous même si ça ne s'exprime pas forcément de façon redondante.

Exemple de ma vie perso' à moi : j'ai vécu une relation avec quelqu'un qui se posait des questions sur mon dos parce que je n'étais pas assez pendu au téléphone à son goût, pourtant je n'avais rien à me repprocher, je pensais très souvent à elle et lui accordait une confiance sans limite... Et quand je vois où ça m'a mené... Rolling Eyes

Bref : la confiance ne vaut que si elle vient des deux cotés. Wink

_________________


"Avant que de se jeter dans le péril, il faut le prévoir et le craindre ; mais quand on y est, il ne reste plus qu’à le mépriser." - (Fénelon)
10/10/2007 23:09:42
mdf7
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 918

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Scream' a écrit:
La confiance est en effet une denrée de plus en plus rare de nos jours... Neutral

Pour moi la confiance ce n'est pas "ne rien dire en face mais se poser plein de questions dans son coin", c'est au contraire ne pas se poser de questions.
Pourquoi se demander si l'élu de notre coeur fait ceci ou celà si on est vraiment convaincu de pouvoir lui accorder une confiance aveugle ??
Pourquoi poser des questions style "qu'est-ce que tu fais ? t'es avec qui ?" si la réponse n'a pas d'importance ??


Pour moi la VRAIE confiance c'est de savoir se laisser assez de liberté l'un à l'autre, c'est se dire qu'il n'est pas obligatoire d'avoir des nouvelles "en temps réel" car l'Autre pense à nous même si ça ne s'exprime pas forcément de façon redondante.

Exemple de ma vie perso' à moi : j'ai vécu une relation avec quelqu'un qui se posait des questions sur mon dos parce que je n'étais pas assez pendu au téléphone à son goût, pourtant je n'avais rien à me repprocher, je pensais très souvent à elle et lui accordait une confiance sans limite... Et quand je vois où ça m'a mené... Rolling Eyes

Bref : la confiance ne vaut que si elle vient des deux cotés. Wink



Le fait de se poser un certain nombre de question n'est pas forcément signe d'un manque de confiance en l'autre, mais peut très bien être le signe d'un manque de confiance en soi. On peut au travers de ces questions vouloir chercher à se rassurer du fait qu'on est aimé, mais là où se trouve le paradoxe c'est qu'en agissant ainsi on crée, souvent, une athmosphère de plus en plus chaotique au sein du couple, et l'amour peut s'en retrouver dépasser.

Après il est vrai que ceux qui n'ont pas du tout confiance en eux, ne sont pas ceux qui iront le plus vers l'autre. Dans certains cas, même, ils préféreront se mettre en retrait, et de ce fait l'autre risque de voir faillir sa confiance .... etc, ça peut être un cercle vicieux infernal tant pour l'un que pour l'autre.

Dans ma "courte" vie (courte pour certain, trop longue pour d'autre), je n'ai jamais été en couple, cela a pour raison principale le fait que je n'ai aucune confiance en moi, de cela a découlé un choix que je trouve logique : plutot que de risquer "blesser" celle que j'aime, je préfère rester à l'écart, et tout faire pour effacer les sentiments que je peux avoir. A côté de ça, je suis le genre de personne qu'on peut qualifié de naïve dans le sens où j'arrive à accorder ma confiance (souvent de manière quasi aveugle) à ceux et celles qui arrivent à percer ma "carapace". Je peux donner en exemple récent : LST162 et Lou, et pourtant je ne les connais que depuis très peu de temps (1 mois ou 2) et on ne s'est rencontré que très peu, mais je ne sais pas pourquoi, j'estime pouvoir avoir confiance en eux.

Dans un couple, la confiance entre l'un et l'autre est importante, mais il faut aussi que la confiance en soi de chacun soit équilibrée (trop de confiance en soi peut blesser l'autre autant qu'un manque de confiance en soi)
11/10/2007 07:49:34
Scream'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 1 301
Localisation: Nordschleife

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Je ne parlais pas de façon générale, c'est juste mon point de vue. Wink
En effet ça peut être le manque de confiance qui pousse à se poser des questions, cependant je pense que la confiance que l'autre nous accorde est justement un moyen de palier à ce manque de confiance en soi. C'est pour celà que je disais que la confiance se devait d'être mutuelle... Dans mon cas c'est le fait d'avoir perdu la confiance de l'autre qui m'a conduit à me poser énormément de questions et à en arriver à prendre une décision douloureuse... Neutral
Maintenant je n'ai rien à regretter (surtout que j'ai ouvert les yeux depuis...), j'assume ce choix malgré ce qu'ont pû en penser certains. Mr. Green

_________________


"Avant que de se jeter dans le péril, il faut le prévoir et le craindre ; mais quand on y est, il ne reste plus qu’à le mépriser." - (Fénelon)
11/10/2007 08:09:49
mdf7
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 918

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Je ne fais qu'apporter ce qu'on pourrait qualifié de complément Wink


Et la "conclusion" que je fais, revient à dire ce que tu dis, que la confiance de l'un peut aider l'autre à avoir confiance en soi Wink
11/10/2007 08:14:04
Scream'
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 1 301
Localisation: Nordschleife

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Yep j'ai bien compris, j'apportais juste un p'tit complément avec un exemple concret. Wink

_________________


"Avant que de se jeter dans le péril, il faut le prévoir et le craindre ; mais quand on y est, il ne reste plus qu’à le mépriser." - (Fénelon)
11/10/2007 08:19:11
Errances
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 470

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Errances a écrit:
blabla-lou a écrit:


Je dirai que sa vision est plutôt optimiste que réaliste ... même s'il tente de montrer le paradoxe du sentiment amoureux... même s'il évoque la comparaison avec les dominos.

Preuve en est : les mots ou expressions que j'ai mis en gras.

Et pour ça :

Citation:
- le plus grand respect de la personne quoi qu'il se passe
Même si le respect réside dans le couple, celui qui s'éloigne ou quitte sera forcément vu comme celui qui n'a pas de respect en l'amour de l'autre ou en sa personne.

Citation:
- ne jamais mentir même pour des choses bénines
Même si on ne ment pas, la jalousie dans le couple amoureux existe à différents degrès, et ce sentiment veut que la moindre omissions ou les silences deviennent suspects, tout dépend alors de l'interprétation de l'autre. Tout dépend du degrès de jalousie et surtout de la confiance portée en l'autre, ce n'est pas parce qu'on se raconte absolument tout qu'on se sent bien dans un couple > étouffement et à l'inverse, ce n'est pas parce qu'on ne se dit pas tout qu'on cache des tromperies ou des bassesses ! C'est là que réside le degrès de confiance. Sinon où va t-on si on doit systématiquement donné un compte-rendu de soirée avec des potes ou autre...

Citation:
- rendre autant d'amour qu'on en reçoit pour respecter cet equilibre

Tout dépend de comment chacun conçoit dans le couple la représentation de l'Amour, certains sont démonstratifs, d'autres très câlins, d'autres beaucoup moins et si deux individus n'agissent pas dans le même sens, souvent c'est le clash ou l'incompréhension. Celui qui est très démonstratifs ne comprendra pas du tout la distance de l'autre > Me trompe-t-il (elle)? ou à l'inverse Me laissera-t-il (elle) respirer un peu ?

Citation:
- communiquer un maximum
Même si la communication est optimale entre les individus, souvent chacun aime à entendre ce qu'il veut, et parfois certains sont obnubilés par leurs visions ou son tétus, bref, il n'y a rien de simple dans la communication même en amitié, parfois la franchise blesse, et parfois les mièvreries dérangent... communiquer certes, mais maximum? je ne suis pas si sûre... où peut alors résider le jardin secret de chacun qui permet souvent de s'auto-critiquer et se construire sans forcément l'avis des autres, et de construire son couple?

Certes, il faut du respect, de la communication, de l'honneté, des ressentis en Amour; mais dans l'absolu l'amour c'est avant tout de la confiance, c'est croire de manière spontanée, morale, affective en l'autre, c'est le fait que l'on soit incapable d'imaginer de sa part tromperie, trahison ou incompétence.

C'est peut être naif mais c'est bien mieux que d'émettre des suspicions ou des reproches parce que l'autre ne dit pas tout, ou ne partage pas tout.

L'Amour, c'est une attirance, affective ou physique, qu'en raison d'une certaine affinité, un être éprouve pour un autre être, auquel il est uni ou qu'il cherche à s'unir par un lien généralement étroit.

L'Amour, c'est une union, une adéquation, et non une fusion, car au moindre écart dans une fusion, c'est le clash. L'équilibre est là, non dans l'excès mais dans le bien-être d'une relation, rien n'est acquis, il s'agit sans cesse d'une adaptation, et d'une compréhension de l'autre même si le rapport aux sentiments est différent.

L'Amour se construit au fil du temps, rien n'est acquis, c'est un travail, il faut avancer, mais doucement sans précipitation. Contrairement à ce qu'on peut croire, ce n'est pas se poser des barrières, c'est simplement évité les désillusions et surtout c'est apprendre à connaitre l'autre. Les expériences passées ont parfois une influence négative comme beaucoup peuvent le penser, mais parfois, elles permettent de ne pas commettre deux fois les mêmes erreurs. Elles engendrent souvent cette "peur" d'aimer, c'est alors à l'autre aussi d'aider cette personne craintive d'avancer en lui tendant la main et non, en lui faisant des reproches, si tout ne va pas comme elle le souhaite. C'est un travail qu'on doit faire seul et à deux également. C'est là où on se rend compte qu'on aime et qu'on est aimé, et que ce sentiment amoureux bien que paradoxal dans son accomplissement est une union de pensée et de ressenti

L'Amour c'est accepté l'autre tel(le) qu'il(elle) est et non tel(le) qu'on voudrait qu'il(elle) soit, et c'est s'accepter aussi en tant qu'individu capable d'aimer. C'est avoir confiance en l'autre et en soi-même, c'est un travail au niveau du couple et sur soi, l'Amour c'est plus que complexe mais agréable à vivre une fois le chemin parcouru.

Voilà ma vision personnelle à ce sujet.



Difficile de faire mieux ou de reprendre le sujet. Beaucoup de vérité...

Sur les silences de "l'autre", ce n'est pas aisé de ne pas interpréter, dans un sens ou l'autre, lorsque l'on rentre en relation avec quelqu'un ou quelqu'une. Faut-il insister ? Quitte à se montrer "lourd"... Faut-il laisser couler ? Quitte à ce que la personne en face interprête cela comme un "abandon"...

Les moyens de communication aujourd'hui permette à un couple d'entretenir un contact quel que soit la distance qui les sépare.

Pour autant, il y a de plus en plus de célibataires... Qu'est-ce qui fait que nous ne nous rencontrons plus, nous les "humains" ? (perso j'ai pas la réponse)

Sommes-nous encore capable de partir à l'"aventure" (dans le sens le plus noble du terme aventure) de la découverte de l'autre comme partir à l'aventure d'une terre nouvelle à explorer. Une terre dont jamais nous ne parviendrons à faire le tour car à chaque jour une nouvelle découverte nous aurons si nous avons la patience et le courage de persévérer dans cette exploration sans fin. Que de trésors à découvrir. Et surtout ne pas s'arrêter à la première faille... En faire le tour car de l'autre côté c'est un paysage sans commune mesure qui s'offrira à nos yeux.

Si l'amour se donne, il faut aussi savoir accepter de le recevoir. Puisque nous sommes tous différents, tous différents dans nos passés, nos "histoires", nous tous différents dans notre façons de recevoir et de donner. Le tout, c'est qu'aucun des deux ne se sente lésé.

Et puis, il faut aussi, parler, discuter, échanger, partager, voire demander des explications car parfois, nous ne comprenons pas de la même façon des mots parfois simple. Et cela, quelque soit le temps depuis lequel nous sommes dans une relation.


J'ai toujours espoir...




Je trimbale quelques boulets derrière (dont j'essaie de me défaire). Je me reconstruit, me redécouvre. Je sais que ce ne sera pas facile de me lâcher... de faire tomber mes propres barrières... Pour autant, quand je rencontre quelqu'un je sais que mon "coeur" bat de façon différente. Je sais. Qu'il bat. Avec un son différent.

Après... "l'histoire" se construit à deux.
11/10/2007 09:06:11
mdf7
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2007
Messages: 918

Message Comment connaître la nature de ses sentiments ? Répondre en citant
Errances a écrit:


Je trimbale quelques boulets derrière (dont j'essaie de me défaire). Je me reconstruit, me redécouvre. Je sais que ce ne sera pas facile de me lâcher... de faire tomber mes propres barrières... Pour autant, quand je rencontre quelqu'un je sais que mon "coeur" bat de façon différente. Je sais. Qu'il bat. Avec un son différent.

Après... "l'histoire" se construit à deux.


Comment savoir justement si ce signe est illustre des sentiments amoureux ? (question que je me pose actuellement depuis quelque temps)
11/10/2007 09:26:43
Contenu Sponsorisé






Message Comment connaître la nature de ses sentiments ?

18/11/2018 05:46:33
Montrer les messages depuis:    

Répondre au sujet    blabla-rencontre Index du Forum » ESPACE DETENTE » Le coin des CELIBATAIRES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com